Nous allons fondé notre modeste réflexion sur une lignée non exhaustive d’auteurs  qui ont traité de la création.
L’instant créatif comme tombé du ciel à été critiqué par Nietzsche, s’appuyant sur Kant dans la faculté de juger. Dans la création il est nécessaire de juger c’est à dire de rejeter, choisir ( Poincaré) et combiner.
L’instant créatif   est la conséquence soudaine d’une accumulation comme l’a souligné Campbell. Cet auteur souligne notamment les phases suivantes: accumulation, génération de variation ( variabilité), recombinaison, sélection, préservation et reproduction.
En ce qui concerne la variabilité, elle doit être considérée comme une donnée qui implique: différenciation, concurrence, essais-erreurs et organisation par projets. Il s’agit dans ce dernier cadre de faire différemment grâce à une action réflexive ( retour explicatif). La méthode des plans d’abstraction abordent ces thèmes.

  • Rejeter, choisir ( Poincaré) et combiner —> notion de critères dans la question méthodologique suivante: quels critères régissent votre acte?  entendus comme une recadrage vers d’autres critères éventuels (variabilité).
  • Action réflexive sur la question pourquoi agissez-vous ainsi?

La variabilité n’est qu’une approche , certes importante mais accompagnée par une accumulation et une recombinaison attisée par notamment une approche analogique qui multiplie les possibles.

 

Comment innover sous contraintes?