CV imprimable Thierry Durbec

Recrutement d’un qualiticien, responsable qualité

Comment répondre aux exigences réglementaires avec des ressources contraintes?

Si votre approche qualité/risques n’est qu’envisagé en fonction des normes et de tableaux de contrôle vous obtiendrez nécessairement un décalage entre les exigences normés et les pratiques de terrain. Une des réponses est d’utiliser les compétences d’un qualiticien praticien.

Démarche qualité et gestion des risques Ma formation et mon expérience me permet de connaître les éléments essentiels pour améliorer les prestations dans un établissements.

Trois approches complémentaires En guise d’introduction, je suis infirmier depuis 1990 puis formateur mais aussi qualiticien. Cela me permet d’approfondir et de communiquer plus efficacement avec les professionnels.

Outils numériques En 2001, j’ai créé un site intranet pour une association caritative. En effet cet outil me semblait utile pour d’autres structures. J’ai perfectionné cet outil pour en faire un méta-outil adaptable à de nombreux besoins. Je développe actuellement des logiciels sur différents supports qui viennent compléter les autres projets ( cartographie décisionnelle, simulation pour l’analyse des pratiques et la formation, recueil des données et analyse automatisés, etc).

Fonction du responsable qualité

Mise en place, pilotage, coordination et évaluation du programme qualité

  • Contribuer à la conception de la politique et du programme qualité en liaison avec la direction et les instances représentatives.
  • Rédiger un projet qualité et gestion des risques cohérent avec le projet d’établissement.
  • Construire et piloter une démarche d’analyse de l’existant.
  • Sélectionner des axes d’actions prioritaires nécessaires pour atteindre les objectifs fixés.
  • Assurer le montage et le suivi administratif des demandes d’accréditation ou de certification.
  • Élaborer les dossiers pour les certificateurs, organiser et suivre les visites des services audités.
  • Rédiger des procédures, mettre en place des normes, assurer le suivi des documents uniques.
  • Construire des indicateurs et élaborer des tableaux de bord de suivi de la qualité.
  • Assurer le suivi des événements indésirables.
  • Élaborer, mettre à jour, veiller à la mise en application des procédures d’admission, d’accueil et d’accompagnement des personnes accueillies.
  • Organiser la mesure de la satisfaction des personnes accueillies, analyser les questionnaires et mettre en place des actions correctives.
  • Coordonner les actions d’évaluation des pratiques et les audits internes.
  • Suivre les projets d’amélioration.

 

Développement d’une culture qualité/risques au sein de l’établissement

  • En liaison avec la direction et les instances représentatives, structurer le discours sur la qualité.
  • Déterminer des objectifs qualité précis et les faire valider par la direction.
  • Établir un plan de communication sur la politique et le programme qualité de l’établissement ou du service.
  • Rédiger des documents (documents d’information, procédures, etc.) et des articles à diffusion interne et externe, à l’intention des partenaires et des personnes accueillies.

 

Accompagnement et formation des équipes

  • Analyser les demandes qualité et/ou risques émanant des différents services.
  • Formuler des propositions d’intervention et en contractualiser les modalités.
  • Créer et animer des réunions ou groupes de travail, notamment pour préparer les équipes aux échéances réglementaires dans les domaines de la qualité et de la gestion des risques.
  • Élaborer des cahiers des charges et des contenus de formation.
  • Organiser et/ou animer des formations, notamment des référents qualité.
  • Sélectionner, proposer des outils et une assistance méthodologique aux équipes.

 

Veille juridique et réglementaire sur les champs relatifs à la qualité/aux risques

  • Assurer la veille réglementaire : suivre l’évolution des textes publiés au Journal officiel.
  • Assurer la gestion documentaire : identifier les sources d’information complémentaires pertinentes, classer et mettre en place ou harmoniser l’outil de gestion documentaire.
  • Sélectionner l’information à communiquer en interne.
  • Diffuser l’information aux équipes concernées.

Variabilité des activités

A noter que les activités du responsable qualité/risques peuvent varier selon le contexte ou l’organisation des structures. Toutefois le qualiticien doit pouvoir maîtriser non seulement la conformités a des normes mais aussi la fourniture de preuves. Mais son activités ne s’arrête pas au remplissage de tableaux. Ainsi Il doit être capable de ne pas tomber dans l’inflation normative tout en respectant les pratiques recommandés. Or en fonction des moyens alloués, se conformer aux recommandations devient un défi à relever devant les frustrations des professionnels. Ainsi connaître les contraintes de terrain et nouer des relations de partenariat avec les tutelles est essentiel.

Cependant certains établissements, le responsable qualité peut être à la tête d’une petite équipe qui a également la responsabilité de la gestion des risques. Ainsi il s’intéresse alors à la gestion des risques par le biais de la gestion des événements indésirables (c’est-à-dire imprévus, par exemple une erreur médicamenteuse, des actes violents entre patients ou à l’encontre du personnel, etc.).

De plus dans le secteur médico-social, le responsable qualité peut animer un réseau de correspondants dans les différentes structures adhérentes.

Lien vers CV

Formation des soignants en PACA

Démarche qualité en EHPAD