Managers, qualiticiens, soignants, au delà de l’incompréhension.

Vous avez sans doute était témoin de l’incompréhension entre les managers, les soignants et les qualiticiens. Identifier les principales raisons de cet incompréhension permettrait selon nous de collaborer plus efficacement.

Je vous propose un schéma

Légende détaillée

1- L’approche contextuelle est privilégiée par les managers et les gestionnaires. Elle concerne des notions comme: moyens, objectifs, management, pilotage…

2- L’approche normée est privilégiée par les qualiticiens.  Elle concerne les bonnes pratiques, les normes, les certifications… S’arrêter à une approche normée ne permet pas une démarche pro-active pour développer de manière aboutie la démarche continue d’amélioration de la qualité.

3- L’approche pratique concerne les praticiens, en l’occurrence les soignants.

P- Notion générique de « personne » entendu parfois  au sens de résident,  patient, malade, bénéficiaire ou client…

Inévitablement l’approche de qualiticien va engendrer une tension avec les autres acteurs, voire plus, car son approche par défaut privilégie  les règles de conformité et la fourniture de  preuves par rapport à un référentiel. Je ne détaille pas ici ce que les professionnels constatent au quotidien, une réflexion que je tiens à votre disposition sur demande.

L’utilité de cet outil tient aux conséquences que l’on peut déduire de ce schéma:

  1. D’abord une approche purement catégorielle des acteurs vont engendrer des conflits en désaccord avec certains préceptes de management et de communication ( cf MRI, Palo Alto…).
  2.  La réflexion sur l’harmonisation des pratiques jusqu’à l’analyse des pratiques se trouvent enrichie par une approche plus systémique et plus globale.
  3. Des actions de concertation comme la constitution de COPIL ( comité de pilotage) peuvent acter ces approches et en bénéficier lors de la constitution des équipes et la nomination du coordinateur/ animateur. Ainsi celui-ci doit  être capable si possible de prendre de la hauteur et de considérer les approches ou revendications plus spécifiques en fonction des enjeux centrés sur la personne. Cela peut être un outil pour les organismes médiateurs, les acteurs de concertation…
  4. Une adaptation de ce schéma aux autres secteurs que la santé est facilement transposables.
  5. Les prestations d’un consultant externe possédant des qualités de praticien/qualiticien/consultant peut permettre de répondre de manière plus adapté à ces difficultés.
  6. Cette approche globale permet d’éviter de consommer plus de ressources à la place d’ une méthodologie partielle voire partiale.
  7. Etc

Nous soulignons ici le lien avec notre méthode d’analyse des plans d’abstraction puisque le pole 1 correspond au « pourquoi » ( approche réflexive), le pole 2 au « comment » ( approche pratique) le pole 3 au « critères »(approche méthodologique) . Ainsi les 6 outils imaginor.org présentés sur ce site tentent de constituer un ensemble cohérent, intégré et adapté.

Cet article est un résumé d’une réflexion plus circonstanciée. Il est présenté afin d’initier une discussion constructive avec des experts ouverts et compétents ( les autres remarques ne seront pas pris en compte). Je suis disponible pour des informations complémentaires.

Le schéma ci-dessus est la base d’une application logicielle en cours de développement par le réseau « imaginor-missia » constitué d’experts dans le domaine médico-social. Un portage est prévu dans d’autres domaines.

Dans le cadre de missions et de salariat, je suis disponible en tant que qualiticien/praticien/consultant ainsi que pour des formations.

CV en ligne

 

Comments are closed

Outils déposés à l’INPI et sous licence

Les outils décrient dans ce site ont fait l'objet d'un dépôt à l'INPI ( institut national de la propriété industrielle). Pour les utiliser, vous devez vous adressez à Mr Thierry Durbec. Dans son activité professionnelle Mr Thierry Durbec utilise, ainsi que les ayants droits désignés, les outils décrient sur ce site et dans les articles. Par défaut l'auteur des articles est Thierry Durbec sauf mention contraire.

Articles récents

Art.

catégories

Mots clés