Vous trouverez ci-joint des informations sur les bonnes pratiques et un questionnaire sur vos pratiques de soins. Ce premier article est consacré aux risques de déshydratation des personne âgées. Il se veut éminemment pragmatique. Il se base sur les recommandations de bonnes pratiques et ne traite pas des généralités et conseils sur le sujet. Des documents supplémentaires peuvent être fournis sur demande ( formulaire de contact) ainsi que vos commentaires.

Ce premier article veut proposer une analyse des écarts de pratiques et un accompagnement si nécessaire.

Les pratiques à privilégier

Ces pratiques sont en cours d’améliorations selon la méthode PDCA

Il convient de repérer les personnes âgées à risques de déshydratation. Pour cela il est intéressant de construire une pyramide des risques de déshydratation à titre préventif. Les personnes à risques au somment de la pyramide cumulent les critères suivants:

• refus de manger et/ou de boire;
• diminution des quantités mangées et/ou bues ( traduisez la quantité à boire en verre d’eau exemple minimum 7 verres d’eau)
• rythme pour manger (par exemple, la personne mange plus lentement);
• perte visible de poids

(extrait source HAS)

Il convient aussi de vérifier:

  • les urines foncées, malodorantes ou insuffisantes
  • l’incapacité ou la difficulté à boire ou manger
  • La quantité prise en une seule fois ( surveiller les PA qui boivent peu en une seule fois)

Pour les infirmières:

  • La difficulté à maintenir une hydratation parentérale ( arrachage du dispositif).
  • La liste des patients ayant des traitements à risques de déshydratation ( le médecin traitant reste vigilant sur ce point)

La pyramide ainsi établie permet de mieux cibler les personnes.

Il convient ensuite  de repérer le signes suivants du tableau ci-dessous